AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  Le site  DiscordDiscord  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Background - Erika Mollen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Background - Erika Mollen   Jeu 19 Nov - 14:50

[Système Corel/Lo/”Le repère”/ 05/08/2945/ 16h30]

Assise sur le nouveau canapé qu’ils venaient de se payer, Erika fixait l’écran holograpique qui lui faisait face, les pieds posés sur la table basse. Un flash info parlait d’eux.
Abel se leva, attrapa trois bières fraîches et se rassit prêt d’elle. Il lui tendit la bouteille et fit de même pour Zachary.

Merci beaucoup répondit la jeune femme. Le muet lui sourit.

Le sniper quand à lui ne releva pas le nez de son ordinateur portable avant quelques minutes.

On a laissé aucune trace dernière nous, c’était propre,rapide et efficace. Il marqua une pause en fixant les images de l’immeuble en feu qui continuaient de défiler en boucle sur l’écran, Je pense qu’on devrait cesser de prendre de nouveaux contrats pendant quelques semaines par contre, le temps de se faire oublier.


Abel utilisa le langages des signes pour communiquer avec ses deux amis :

Tu ne laisse jamais rien au hasard, relax.


Avec un sourire satisfait il s'enfonça un peu plus dans la banquette. En ce moment les choses se passaient drôlement bien et le nouveau mobilier haut de gamme en témoignait.

Abel à raison, personne ne sait rien, alors on continue sur Lo quelques temps. Personnellement je serais pas contre quelque chose d’un peu plus...exotique mais on dirait que c’est pas au programme. On ne fait que capturer des types, faire peur à d’autres, cramer des trucs et rester là à manger des bons petits plats…


Ma grande, tu sais que l’aventure nous rattrape tôt ou tard.


Sans rien répondre elle releva la tête et bu une longue gorgé d’alcool.
C’était ce genre de surnom stupide dont l’affublait Phantom qui lui pourrissait la vie. Mais comme toujours elle n’en laissât absolument rien paraître.  
Le mobiglass d’Erika sonna, elle lu rapidement le message, puis elle l’éteignit aussitôt.  

Je commençais à me demander si cette Capitaine Strinker ferait appel à nous. Voila qui résout mon problème de tourner en rond, et le tiens de te faire oublier quelques temps.

La jeune femme se leva et se dirigeant vers l’entrée du grand appartement, elle attrapa sa veste en cuir marron au vol et ouvrit la porte.

Elle ne m’a pas laissé beaucoup de temps, je pars maintenant. Je vous appelle dès que notre entrevue se termine.

Une main d’homme repoussa la porte fermement. .

Tu n’y vas pas seule.

Phantom, on a déjà eu cette conversation.

Erika n’aimait pas qu’on remette en question ses décisions et sentant le vent venir, Silent se mit à signer.

Tu ne veux pas qu’on s’en mêle, on ne le fera pas. Mais tu ne peux pas nous obliger à rester ici. Tu sais ce qu’on dit de ces nanas et de leurs petits toutous ? On restera dans le vaisseau. C’est toi qui as dit un jour, toujours ensemble.

Elle les contempla l’un après l’autre. Erika savait pertinemment comment les hommes étaient traités là bas et elle voulait leurs épargner une potentielle humiliation.
Tiger finit par hausser les épaules, après tout s’ils restaient sagement dans le vaisseau...

En route.


[Système Goss / Cassel/ Lilith Night Club / 05/08/2945/ 18h45]

Zachary activa l’atterrissage automatique du Venom, le cutlass Black de l’équipe qui se posa doucement.

Sans un mot Erika ouvrit la soute du vaisseau et s’arrêta au contact de Phantom.

Sois prudente.

Elle se sentit tressaillir et le regretta mais le mal était fait. Il fronça les sourcils mais ne dit rien de plus.

A toutaleur.

Calmement la jeune fille traversa Cassel, se mouvant dans la foule d’un pas sur et léger. Bientôt elle arriva aux portes du club dont les néons éclairaient la rue plongé dans l’obscurité.
Elle fit la queue comme tout le monde jusqu’à arriver aux agents de sécurité.

Bonsoir mesdames, je suis Erika Mollen, je suis attendu par Mme Strinker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 19:26


Cela faisait plusieurs jours qu'Eve devait gérer les entrées du Club à son plus grand désespoir...
Kassy qui voulait rester seule pendant son deuil de Jura, avait réaffecté sa garde personnel à la protection du Club et ça rendait dingue Tempest qui mourait d’être prés d'elle maintenant que la place de maîtresse était libre.
Soudain une jeune femme plutôt banale se présenta pour rentrer et demanda à voir sa Capitaine.
La garde d'élite regarda d’abord la jeune femme avec étonnement, puis se dit que c’était une bonne raison de pouvoir ne serait ce qu'un instant voir l'objet de ses désirs les plus brûlants.

C'est Capitaine Strinker ! Tachez de vous en souvenir si vous voulez survivre à votre entretien …
Je vais vous conduire à elle mais avant !


Eve invita la jeune femme par les épaules à se coller contre le mur pour la palper à la recherche d'une arme éventuelle. Ses mains coururent le long de son corps avec lenteur et minutie pressant la moindre parcelle de chair avec un petit sourire satisfait.
Elle finit par inspecter les bottes de la gamine et en sortie une lame avec lenteur.

Pas besoin de ça pour voir la patronne... vous le récupérer en sortant !
C'est bon … Je vais vous mener à elle, suivez moi !


Tempest traversa la salle principal pour rejoindre le couloir qui menait à l’ascenseur pour les étages, en en profitant pour faire un signe à Xia qui s'activait derrière son comptoir.
Elle pria la jeune femme de monter et se cala près d'elle avant de sélectionner l'avant dernier étage.
La monter semblait interminable et elles finirent par arriver à l’étage du Bureau de la Matriarche.

Eve frappa à la porte et attendit en vint une réponse ! Elle refrappa une nouvelle fois plus vigoureusement et attendit de nouveau.
Elle allait retenter l'action quand une voix se fit entendre :

Entrée ….


La garde sentait son pouls accélérer au fur et mesure que la porte s'ouvrait et entra doucement dans la pièce. Celle ci était presque plongé dans le noir, l'air y puait l'alcool et le vieux tabac et des repas non finit s'entassait par terre.
Eve resta un instant en arret surprise et finit par lancer :

Capitaine cette... Personne dit qu'elle a rendez vous !


Oui … qu'elle rentre !


Tempest chercha du regard d’où provenait la voix fatiguée et s’aperçut que sa Capitaine était assise dans son fauteuil un verre à la main.
La garde aurait donné n'importe quoi pour la voir sortir de cet pièce sinistre et se contenta de laisser la place à Erika.

Si vous avez besoin de quoi que ce soit Capitaine je suis juste derrière la porte !


Merci Eve …
Erika Mollen ! C'est bien ça ?


Kassy alluma la lampe près d'elle découvrant une matriarche toute habillée et maquillée de noire
Je suis la Capitaine Strinker. J'ai une affaire à vous proposer !
Une mission dangereuse pour ne pas dire presque impossible …


Naele tourna les glaçons dans son verre et avala son contenu d'une traite.

Je veux que vous alliez sur terre et que vous pénétriez dans ce qui reste de la réserve mondiale d’Amazonie pour capturer un des derniers spécimen de Dendrobates bleues.
J'ai besoin de la toxine qu'elle produit et qui ne peut être prélevé que dans son environnement naturel.
Vous croyez que c'est dans vos cordes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 20:00

Erika fut étonné que la chienne de garde lâche du “capitaine” devant des clients au risque de compromettre leurs couvertures mais après tout ce n’était en rien ses affaires.

Fort aimable mais je n’ai pas besoin de vos conseils.

Le visage inexpressif de la jeune femme contrastait avec son âge et la faisait souvent passé inaperçu et plus âgé. Ce qu’il l’arrangeait bien dans son milieu. D’aucun la disait même dénué d’émotions.  

Pourtant elle était actuellement en proie à un certain agacement durant cette palpation aux allures de tripotage mais ce qu’elle était venue chercher l'intéressait suffisamment pour qu’elle ne fasse pas le moindre commentaire.

Silencieuse elle suivit la jeune femme, étudiant les lieux. Chaque sorties possibles, chaque personne au comportement anormal, tout était déjà ancré dans son esprit quand elle s’engagea dans l'ascenseur, les mains croisés dans le dos.

Quand sa guide l'annonça et ouvrit la porte une odeur d’alcool et de tabac froid l’incommoda.
Invité à entrer Erika s'avança dans la pièce qu’elle balaya des yeux.

La lumière vive la fit détourner le regard une seconde, qu’elle plongea ensuite dans ceux de la femme dévasté qui lui faisait face.

Phantom lui aurait déjà fait le signe qu’Abel leurs avaient appris, discret simple et qui veut dire simplement : ça pue la merde, on se casse.

Effectivement, des choses ne lui plaisait pas. Elle se demanda si cette capitaine Strinker qui s’adressait à elle était en pleine possession de ses moyens ? Vu l’état de la pièce, Tiger en doutait sincèrement.
Toutefois les paroles de son interlocutrice lui semblèrent cohérente, et sa réputation peut être surfaite comme tout les réputations avait forcément une part de vérité et elle ne parlait pas à n’importe quel quidam des bas fonds.

Debout devant le bureau, Erika après l’avoir salué d’un rapide signe de tête prit la parole à son tour.

Moi et mes hommes partiront 5 jours. Pas un de plus, pas un de moins.
Nous demandons une avance de 15% pour les frais de carburants et de matériels. Le reste une fois le travail terminé. Si nous ne sommes pas en mesure de le faire quelque soit la raison, nous vous rendons l'acompte. Jusqu’à maintenant nous n’avons jamais échoué. Si notre façon de travailler vous conviens, nous partirons demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 20:01

Kassy écouta la jeune femme en continuant de remuer ses glaçons dans son verre vide. Elle semblait bien sur d'elle mais mettre les pieds sur terre n’était pas chose facile ! C’était la place forte de l'UEE et ils allaient devoir faire preuve d'une grande ingéniosité pour y arriver.
Mais ce n’était pas sont problème après tout, elle payait une belle somme pour des résultats, un point c'est tout.

Gamine, je me fiche du temps que vous mettrez toi et tes petits copains... 5 jours ou 1 mois qu'importe ! Mais je veux cette toxine !!
Vous aurez vingt pour cent d'avance et si jamais vous échouez … vous pourrez déduire vos frais !
Mais bien-sur ...Vous ne me connaissez pas !
Prévenez moi quand vous aurez ma commande, je vous dirais ou la livrer …


Naele éteignit la lumière près d'elle afin de replonger dans le noir avant de congédier Erika .

Merci d'avoir fait le déplacement « Tiger »...! Maintenant laissez moi ...Seule



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 20:02

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 07/08/2945 /21h00]

Agacé, Abel écrasa un énième moustique sur son bras. Il se mit à signer des insultes à toute allure. Depuis que cette saloperie de bestiole avait détruit leur tente et leurs affaires le moral des troupes laissait à désirer, d’autant qu’aucun batracien bleu n’avait daigné se montrer…

Silent, si tu avais écouté Phantom comme je l’ai fais tu serais tranquille.

Le muet prit un air dégoûté.

Ok j’ai fais l’armée, mais j’ai vraiment une tête à m’écraser des termites sur le corps ?

Alors ne te plains pas.

La jeune femme, assise face à lui autour d’un feu à bûches longues, laissa échapper un profond soupir en observant Zachary creuser un tronc d’arbre couché, que la chance légendaire d’Abel avait mit sur leurs routes après la perte de leurs vraies tentes...

Son corps ne cessait de trembler, leurs tenues n’avaient pas réussit à les protéger complètement de la pluie torrentielle qui s’était abattu quelques heures plus tôt.

Je vais m’occuper de creuser la tranchée décida Erika en se relevant. Va te réchauffer sinon tu vas tomber malade, c’est la dernière chose dont on a besoin.

Il l’ignora, continuant ce qu’il avait commencé.

Tu m’as expliqué comment faire, je n’ai pas besoin de toi. VA T’ASSEOIR.

Phantom plongeât son regard dans celui vert de sa chef , plissant le front, marquant un instant les rides aux coins de ses yeux, puis il acquiesça.

Tu as raison ma grande.

La pluie avait collé son maillot trempé contre son torse. Dévoilant les plaques militaire qu’il portait toujours contre sa peau et une musculature honorable. Tiger décida de ne pas le dévisager d’avantage et se mit au travail.

Comment se fait il que tu connaisses l’existence de ces grenouilles ? Je n’ai rien dit pour ne pas avoir l’air ridicule lors de mon entretien avec Strinker mais jamais entendu parler…

Mon père. C’était son boulot tout simplement répondit le sniper en frottant ses mains l’une contre l’autre devant les flammes. Par contre il y a un détail que j’ai omis de mentionner, et notre employeur aussi visiblement…
Mon père venait les référencer pour savoir si oui ou non on devait les répertorier comme une espèce en voix de disparition. Quand je vois ce qu’il reste de l’Amazonie...


Laisse moi deviner, on a une chance sur un million d’en trouver une ?

Phantom leva le pouce dans sa direction.  

De toute façon, ajouta Erika en se tournant vers eux, si demain on ne trouve pas la moindre trace de ce que nous sommes venus chercher , je rend son argent à notre employeuse et on rentre chez nous. Mais ! Puisque notre porte bonheur est là, je suis certaine que c’est cette bestiole qui viendra à nous.

Satisfaite de son travail elle rejoint les autres autour du feu et les trois amis contemplèrent longuement les flammes écoutant les bruits de la nuit auxquels ils n’étaient guère habitué.

Quand enfin tous furent sec, la chaleur du feu devint insupportable.

26° en même temps...annonça Silent en essuyant son front ou commençait à perler quelques gouttes de sueurs.

Allez, à toi l’honneur !


Le muet se dirigea le premier vers l’immense tronc couché. Il donna deux coups de sa machette pour faire partir d'éventuels nouveaux habitants depuis que son ami l’avait fait quelques heures plus tôt, puis se glissa à l’intérieur ou il se coucha sur le dos.

Phantom entra le suivant et Erika se glissa la dernière.

Je suis désolé qu’on n’ait pas trouvé plus grand comme chambre d'hôtel…


C’est pas un problème.


Le brun tenta du mieux possible de s’écarter d’elle, il était certains qu’elle était mal à l’aise, alors il fut surpris de sentir son corps se coller contre le sien malgré la chaleur. Mal à l’aise il posa une main sous sa tête l’autre sur sa propre cuisse.

Bonne nuit les gars conclu Erika en posant sa machette prêt d’elle à l’entrée de le souche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 20:10

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /10h00]

Abel ouvrait la marche, taillant le chemin à travers la végétation à grand renfort de coup de machette quand cela s’avérait nécessaire mais le petit groupe l’évitait au maximum, préférant s’adapter à l’environnement et s’adapter. S’économiser.
Derrière lui progressait Erika, et enfin Phantom fermait la marche.
Changeant régulièrement de place pour progresser efficacement, ils trouvaient malgré tout le temps long et commençaient surtout à désespérer.

La jeune femme jeta un œil à son mobiglass. Ils avaient parcouru un sacré paquet de kilomètres depuis leurs départs…

Si j’en crois les indications que le guide nous a donné, on ne devrait plus être loin du prochain point d’eau.

La végétation change et j'entends le bruit de l’eau signa Abel.

C’est notre dernière chance…Plus de points d’eau avant plusieurs jours de marche.

Bientôt les trois mercenaires arrivaient au bord de la rivière.

Là !

Abel s’agita.

En effet, c’est bien une Dendrobate bleus...

Tiger allait protester en voyant s’avancer le trentenaire sans la moindre discrétion...

mais elle est morte.

Phantom qui portait ses gants ne se posa de question et retourna le cadavre sur le dos.

La grenouille avait le corps ouvert sur la longueur, soit 4 ridicules centimètres en plein milieu.

Morte depuis quand ? questionna Abel en se penchant au dessus de Phantom toujours accroupi au dessus de la pierre.

Depuis très peu de temps.

C’est la pointe d’un couteau qui a fait ça.

Tu en es sur ?

Absolument certaine. On dirait qu’on n’est pas les seuls à chercher ses jolies petit bestioles…

Saisissant son arme à deux mains, la jeune femme observa les alentours. Zachary scruta l’environnement à son tour. Rien.

Alors une sirène stridente retentit dans le lointain. Ils se figèrent.

Abel refusait de parler, c’était peut être sa manière de se punir d’être encore là, alors que tout ses frères d’armes étaient mort ? Mais quoiqu'il en soit il savait écouter et surtout entendre.

Phantom et Tiger auraient été bien incapable de retrouver l’origine du bruit, mais pas Silent.

Sans avoir besoin de se concerter, ils se mirent en route, suivant le muet.
Il était leurs oreilles, Phantom leurs yeux et Tiger leurs griffes.

Ils s'arrêtèrent à couvert pour observer une étrange structure entièrement blanche, éclairée de néons bleus tout le tour du bâtiments et de la double porte principales. Bien que haute de probablement plusieurs étages il n’y avait aucune fenêtres ou la moindre lucarne, pas même une aération. Le bâtiment aux formes arrondis avec se blanc immaculé et son absence d’ouverture sur l’extérieur avait des allures de bunker, de bunker aseptisé.

Repérant rapidement l’endroit idéal ou se poster avec son arme à haute vélocité, Phantom disparu, son arme de poing à la main.
Silent et Tiger dégainèrent par sécurité et attendirent.

Tiger de Phantom, visibilité parfaite.

La jeune femme le chercha des yeux mais fut bien incapable de le dénicher dans la végétation dense.

Baisse les yeux.

Erika vit bientôt un point rouge apparaître sur son torse. Elle et Abel échangèrent un sourire amusé.

Bien reçu. Terminé.

Elle s’était habitué à communiquer comme eux, Zachari était finalement celui qui avait le plus de mal à tirer un trait sur son passé. Quoique bien heureux celui qui pouvait deviner ce qui se passait dans la tête de Silent.

Un second tour de l’immense bâtiment ne montra rien de plus intéressant que le premier.

Phantom de Tiger, nous progressons vers le bâtiment.

Reçu fort et clair, terminé.

Le moment est venu de voir ça de plus prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Sam 21 Nov - 20:18

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /13h00]

Tiger et Silent examinèrent la porte un moment.

Totalement hermétique signa Abel.

Si tu veux mon avis, si grenouilles il y a, elles sont là dedans. Il faut qu’on entre coûte que coûte.

Un bruit de sifflement les interrompit dans leurs réflexions et le muet sentit un coup de vent prêt de sa joue avant de voir un couteau ricochet sur le mur et tomber au sol.

Erika, couche toi !
cria la voix de Phantom dans sa radio, faisant grésillé la communication.

Elle obéit instantanément. Deux bras ne rencontrèrent que du vide au dessus d’elle.

Faisant volte face, elle se mit à compter.
1, elle sortit son arme, 2 braqua l’individu et comme elle s’en doutait elle n’arriva pas à 3, l”homme qui venait de tenter de se saisir d’elle s’écroula dans une gerbe de sang, une balle dans la tempe.

Phantom de Tiger, tu m’expliques comment ce type à put arriver jusqu’à moi en vie ?

[color=#c07135]Je n’ai jamais vu quelqu’un courir aussi vite, quelque chose cloche.

Rejoint nous immédiatement.

Bien reçu. Fin de transmission.

Abel poussa le cadavre du pied qui roula sur le dos. Il eut un mouvement de recul.

Putain mais...c’est quoi çà ?

Je n’ai jamais un truc pareil.

Erika s’agenouilla et examina de plus prêt le visage du type mort. Les veines de son cou étaient enflés et très visible malgré sa peau basané, ses yeux exorbités sortaient presque de leurs orbites et de la bave séché lui collait à la peau jusqu’au menton. Au coin de sa bouche finissait de goûter une étrange mousse blanche. L’odeur était insupportable.

La jeune femme fit une moue dégoûté en portant le dessus de son main à son nez pour se protéger de l’odeur.

Phantom la releva immédiatement.

T’approches pas on ne sait pas ce qu’il a…

Tu marques un point.

On annule la mission et on rentre, c’est le dernier jour de toute façon et la seule grenouille qu’on a trouvé à trépassé.

Abel et la jeune femme échangèrent un regard, restant parfaitement immobile.

Pourquoi ça ne m’étonne même pas…

En ronchonnant Phantom s’approcha de la porte. Il avait vu les deux autres s’activer inutilement sur la console et il sortit aussitôt un petit boîtier noir de sa poche. Il positionna les câbles de couleurs qui en dépassaient à divers endroit du moniteur de contrôle.
Il s’activa un instant et la double porte étanche s’ouvrit sur un bruit de ballon qui se dégonfle.

Bienvenue.

Ignorant la voix robotique et la musique digne d’une publicité pour un médicaments, les trois mercenaires entrèrent à l’intérieur, prêt à faire feu à la moindre menace.

Contrairement à ce qu’elle avait imaginé en voyant l’extérieur, l’intérieur était sombre et peu accueillant. Bien que les murs et le sol soient blanc, le couloir qui s’étendait à perte de vue et ouvrait sur un grand nombre de portes, étanches elles auss était presque plongé dans la pénombre.

Seul quelques faibles néons rouges laissait entrevoir les lieux.

L’alimentation de secours.

Mon avis que ça a un rapport avec l’alarme qui a retentit toute à l’heure.

Je suis pas sur que le jeu en vaille la chandelle…

Ou est passé ton courage Phantom ?

Le brun se retourna et jeta un regard tellement noire à la jeune fille qui le suivait de prêt qu’elle détourna les yeux devant lui pour la première fois.
Une erreur qu’elle se pardonna pas, elle avait une réputation à tenir.

Le trio essaya chaque poignet de porte, toute jusque là s’ouvrirent. Pas besoin de code. Aucun symbole n’indiquant un quelconque risque sanitaire. Ils en apprirent plus sur les lieux grâce à ce qu’ils découvrirent à l'intérieur. Plusieurs bureau, une pièce de stockage avec du matériel de laboratoire, une cafétéria dans laquelle tout ce qui était alimentaire avait été enlevé à la va vite. Quelques pots de confiture en verre était brisé aux sols.
A plusieurs reprises ils crurent entendre des bruis de pas mais ils ne virent personne.

L’ambiance sombre aux teintes rouges, leurs pas qui résonnaient dans le couloir désert, le coté aseptisé des lieux, tout ça était pesant mais ils avaient connus bien pire et aucun d’eux ne laissa la stress prendre le dessus.
Finalement le couloir se termina sur un ascenseur, seul choix possible pour continuer l’exploration du bâtiment.

Abel appuya sur le bouton d’appel du bout de son canon. Ils avaient trouvé rapidement des boites de gants neuves et ne s’étaient pas fait prier pour en équiper.

Sur l’écran digital, les chiffres défilèrent rapidement.

1...RDC

Les portes s’ouvrirent, l'ascenseur était parfaitement éclairé. Le contraste leurs fit plisser les yeux. L’intérieur était aussi blanc brillant que le reste des parois. Un miroir couvrait toute la paroi du font. Vaste, ils n’occupèrent que le centre de l'ascenseur.

Il y a de quoi mettre aux moins deux brancard et le personnel qui va avec.

Erika tendit le doigt vers les boutons mais hésita. 1 er étage ou niveau -1.
Finalement elle pressa le bouton du sous sol.

Niveau inféri… commença la voix informatisé et hachuré qui les avait accueilli dans le bâtiment. La lumière se coupa simultanément, les plongeants dans le noir. L'ascenseur continua toutefois sa descente. Une légère secousse leurs apprit qu’ils étaient arrivés et les portes s’ouvrirent doucement sur une femme d'âge mur, les mains dans les poches en blouse blanche. Son épuisement fut la première chose qu’ils remarquèrent.

Vous n’auriez jamais du venir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mar 24 Nov - 11:11

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /13h15]

Je suis le Docteur Robb. Suivez moi, nous ne pouvons pas rester ici c’est dangereux.

Les trois mercenaires échangèrent un regard tout en suivant la doctoresse dont la blouse blanche voletait, suivant ses mouvements. Tout comme à l’étage supérieur, leurs pas résonnaient sur le carrelage immaculé.

Silent s'arrêta soudain. Leur guide ne s’en aperçut pas mais Tiger et Phantom l'imitèrent. Le muet se mit à signer.

Il y a des gens là haut.

C’est effectivement possible, mais comment peut il les entendre ? s'étonna la femme en se tournant vers eux. L’isolation acoustique de ce bâtiment est sensé être exceptionnelle !

Phantom eu un petit sourire en coin tandis qu’Abel signait.

Il a perçut les vibrations.

Un sourd muet ? Je ne savais pas que l’armée acceptait des soldats avec de tels handicaps. Vous êtes réservistes ?

Abel n’est pas sourd, il vous comprend très bien. Quand à son “handicap” il lui permet de percevoir ce que vous et moi ne sommes pas en mesure de soupçonner.

Nous ne sommes pas l’armée.

Les deux hommes se tournèrent étonné vers elle.

Je vois…

D’un geste le muet invita le docteur Robb à poursuivre tandis que Tiger posait la main sur son arme.  

Ils entrèrent enfin dans une pièce, à peu prêt à mi chemin du long couloir. Un bureau spacieux dont tout un pan de mur vitré laissait voir un laboratoire à la pointe de la technologie. Erika contempla le logo rouge en forme de demi soleil qui revenait sur la plupart du matériel médical et sur les dossiers des étagères mais il ne lui disait rien.

Leur hôtesse verrouilla la porte à l’aide d’un badge magnétique derrière eux.

Asseyez vous je vous en prie.

Les “soldats” obéirent, Erika s’appuya au bureau, laissant la dernière chaise à la médecin dont les traits tirés ne lui ôtaient rien de son charme. Tiger observa Zachary une infime seconde avant de reporter son attention sur elle.

La scientifique laissa ses doigts, dont le vernis commençait à s’écailler, tapoter le bureau.

Commençons par le commencement, qui vous envoie ?

Personne.

Le docteur Robb rit.

Vous vous moquez de moi gamine !

Une décharge d’adrénaline traversa la colonne vertébrale de Tiger dont le visage resta pourtant impassible.
Phantom se leva et vint se placer face à la vitre, laissant son regard découvrir plus en détails le laboratoire.

Qu’est ce que Sunny Health trafique ici, qui plus est avec l’armée ?

Sunny health ?

Un groupe “pharmaceutique” privé répondit Zachary en dessinant des guillemets avec ses doigts.
La docteur brune se passa une main sur la nuque, fermant les yeux un instant, elle sembla encore plus épuisé à Erika.

Non sans un soupir elle reprit :

Je vais vous dire ce que vous voulez savoir, tout, mais avant...J’aimerais savoir à qui j’ai affaire, si vous le permettez ?

Un groupe privé, tout comme vous.

L’alarme nous a mené droit ici. Qu’est ce qui l’a déclenché ?

La fuite d’un contaminé, Dieu seul sait ou il peut être à l’heure qu’il est…

Il est mort.

Jeffrey…

La tristesse s’additionna à la lassitude visible dans le regard de la médecin.

Il ressemblait à peine à un homme. A quoi vous jouez ici ? s'énerva le brun.

Calme toi Phantom.  

J’ai demandé d'arrêter tout ça il y a un mois déjà quand j’ai compris que nous allions perder le contrôle, mais ça m’a été refusé. Pression, menace, notamment celle de ne pas rentrer chez moi tant que le travail ne serait pas terminé. L’armée n’a  jamais été aussi pressante pour obtenir des résultats. J’ai perdu la communication avec l’extérieur et ma demande d’aide, puis enfin celle de n’envoyer personne n’a jamais aboutit. Quand je vous ai vu ouvrir la porte principale si facilement j’ai crus que vous étiez envoyez pour nous aider…

Nous ? On sont les autres ?

On n’a croisé personne en haut, juste vous à ce niveau, l’endroit semble plutôt désert...

Ils sont tous ici, enfin, presque tous !

Elle prononça une suite de chiffres et un clavier digital apparu à la surface du bureau. Après avoir pianoté un instant dessus, l’écran qui lui faisait face s’alluma, projetant une lumière bleuté dans la pièce faiblement éclairé.

Venez voir.

Tiger et ses hommes firent le tour du bureau et contemplèrent la scène de cauchemar de la vidéo de surveillance.

Dans ce qui était visiblement une salle de repos, s’entassait une bonne trentaine de personnes. Des scientifique aux vus des blouses et d’autres, habillés en civils.

Qui sont tout ces gens ?

Des volontaires, des militaires du rang et mes collègues.

Certains, quelques soient leurs status, étaient attachés à des chaises, des lits, aux piliers, ils étaient dans le même état que l’homme que Phantom avait abattu, Les autres n’avaient pas l’air malade. Dans un coin s’entassaient des cadavres. Ceux qui n’étaient visiblement pas malade prenaient soin de ceux qui l’étaient, essayant de leurs donner à manger malgré les tentatives d’agressions, de leurs administrer des soins. Toutes les portes étaient verrouillés.

Un virus ?

Exactement. Obtenu à partir d’une toxine, que l’ont…

Les Dendrobates bleues…

En effet, c’est bien ces batraciens qui sécrètent la toxine dont nous nous sommes servit pour créer le TX975.
Avant que vous ne posiez d’autres questions, venez, j’ai des choses à vous montrer.

Ils avancèrent encore un peu dans le long couloir.

Vous avez dit qu’ils étaient presque tous enfermé, ou sont les autres ?

Très bonne question, il ne reste que moi et cinq contaminés en liberté dans le complexe, enfin quatre à présent. Pour une raison que j’ignore,  je suis à priori immunisé aux effets du virus. J’espère que la clé de tout ça se trouve dans mon sang…

Ils ne vous attaquent pas ? signa Abel.

Ils ne s’en prennent pas à vous ?

Je suis resté enfermé jusqu’à ce que la faim les conduisent à rejoindre l’étage ou se trouve la cafétéria. Depuis je n’ai plus croisé de malade, cela va faire deux jours. Je ne sais pas s’ils redescendront…

Nous n’en avons pas croisé un seul, répondit Erika, méfiante. Pourtant Abel les entends...

Je ne les vois même pas sur les caméras de surveillance !

La médecin ouvrit l’avant dernière porte du couloir.

Dans la pièce, de petite taille, à la chaleur étouffante, s’entassait des dizaines de petits terrariums tropicaux habités de batracien bleues.

Aussitôt, oubliant toute ses questions Erika se tourna vers Zachary, elle tira sur sa manche pour l’attirer à elle et lui murmura quelque chose à l’oreille. Le brun acquiesça d’un signe de tête discret.

Voila, c’est ici que tout à commencé…

Et c’est ici que tout doit se terminer, songea Erika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mar 24 Nov - 15:33

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /13h30]

Zachary croisa le regard d’Abel et après un signe de tête entendu il quitta la pièce.

Ou va t’il ? s’enquit immédiatement la médecin.

Un besoin pressent. Vous essayez de gagner du temps, pourquoi ?

Vous avez parlez des Dendrobates, je vous conduit aux Dendrobates. Elles ne nous sont plus d’utilités maintenant...Je vous confierais un terrarium portatif et quelques spécimens. Je tacherais de libérer les autres quand ce sera le moment.

Et c’est quand le moment ?

Vous travaillez sur l'antidote c’est bien ça ?

Depuis un moment déjà, je pense pouvoir y parvenir.

Erika se tourna et contempla les petites grenouilles. Elles semblaient bien traités et leur environnement était propre et adapté.

Vous avez vu ce dont ces bestioles sont capables entre de mauvaises mains et vous êtes prête à nous les confier, à nous, de parfait inconnus dont vous ne connaissez pas les desseins. Je me répète, pourquoi ?

Une sourire apparut sur son visage ravagé.

Personne ne viendra nous secourir, mais il est hors de question que je meurs ici. Vous prenez les Dendrobates et en échange nous quitterons les lieux avec les guéris. Je vais trouver cet antidote, j’ai juste besoin d’un peu plus de temps.  

Elle croit qu’on à quoi comme vaisseau ? signa Abel.

Très bien. MAINTENANT raconter nous tout depuis le début.

Tiger croisa les bras et s’appuya sur le mur tandis que la médecin s’asseyait sur l’unique table de la pièce.
Elle observa Abel puis commença enfin son récit.

L’armée à fait appel à Sunny Health pour travailler sur une toxine sécrété par les Dendrobates. Trouver deux spécimens aptes à se reproduire à visiblement été une tache ardue mais ils nous les ont livrée, en retard, mais bien vivantes. Bien vite nous avons isolé la toxine et commencé notre travail. Je vous passe les explications scientifique. C’est là qu’ils nous ont dévoilés le but de tout ça.  Créer de super soldats, au sens plus développé et aux capacités supérieures à la moyenne. Nous avons effectués les premiers tests sur des singes, tout c’est bien déroulé alors nous sommes passé à l’étape supérieure et avons fait les essaies sur des volontaires. Jugeant les résultats trop lent, ils nous ont demandé…

Elle marqua une pause, Phantom venait de revenir dans la pièce.

Je vous en prie, poursuivez.

Je disais, ils nous ont demandé de trouver un moyen d'accélérer le processus et d’augmenter les bénéfices de la toxine, irréversible, sur le corps humain. D’en produire toujours plus...C’est là que les choses ont dégénérés et qu’est né le virus TX975. Nous avons voulu tout stopper mais comme vous vous en doutez ils ne nous ont pas laissé la possibilité de revenir en arrière...Le problème c’est que nous nous sommes rapidement rendu compte que les effets secondaires du virus apparaissaient sur les singes.

Elle se leva et déverrouilla une porte discrète au fond de la pièce qu’ils n’avaient pas remaqué. A l’intérieur, des singes , les yeux dilatés et exorbités se mirent à hurler, mordant et secouant les barreaux, de la mousse coulant de leurs bouches déformés par la colère dans un brouhaha à peine supportable. Le docteur Robb après s'être assuré que les trois soldats avaient bien vu ce qui se passait à l’intérieur, referma la porte.

Même résultat, mais les effets apparaissent bien plus tard, de manière plus discrètes, plus insidieuse.

S’il s’agit de l’injection d’une toxine, vous avez créé le mode de transmission du virus ? Comment des gens peuvent avoir été involontairement contaminés, je ne comprend pas…

C’est l’inconnu, c’est ce qui a conduit à ce que vous avez vu sur les écrans de surveillance. Je n’en sais pas plus que vous, je travaille à le découvrir jour et nuit, je suis sur que c’est la clé pour l’antidote.
J’ai étudié chaque vidéo de surveillance, chaque compte rendu de mes collègues et je pense que le virus se transmet par contact physique ou tout du moins très rapprochés. Quasiment dès l’inoculation du TX975…


Elle marqua une longue pause, une larme roulant sur sa joue.

C’est là que j’ai repris contact avec le Général Drash. Il m’a assuré m'envoyer un vaisseau pour que je puisse rentrer chez moi, enfin, et des unités médicales et scientifiques pour prendre la relève, si je trouvais un moyen de contenir le virus.

La garce…

C’est là que vous avez décidé d’enfermer tout les contaminés ainsi que vos collègues…

Oui, depuis je ne peux plus communiquer avec l'extérieur, je suis coincé ici.

Seule avec votre conscience.

Ma conscience et d’autres contaminés répondit froidement la médecin. Qui à défaut de pouvoir me transmettre le virus, peuvent me tuer sans difficultés.

Ils sont conscient de ce qui les entoure ?

Plus au bout d’un certain temps, quelques semaines avec la toxine simple, quelques heures avec le virus.  Mais ils ont des accès de colère et des propos agressif très rapidement après inoculation. Après seul reste l’instinct. Soient ils tuent, soient il agressent et c’est là que le virus se repend…

Vous aviez raison, nous n’aurions jamais dû venir ici.

Elle tapota la paroi en verre d’un des terrariums. Une grenouille sauta et disparu derrière une plante.

Si l’un des trois enragés qui se ballade là haut nous touche, nous serons contaminés à notre tour. Je suis désolé Docteur Robb mais je ne ferais pas courir ce risque à mes hommes en attendant que vous parveniez, si vous y parvenez, à créer un antidote. Nous partons, maintenant, avec ou sans vous.

Erika prit la direction de la sortie, suivis de Phantom et Silent.

Oh que non, vous ne partirez pas, avec ou sans moi.

Avant qu’aucun d’eux ne puisse réagir, une seringue s'enfonça dans le bras d’Abel qui se tourna impuissant vers ses deux compagnons.

Vous avez besoin de l’antidote, tout ces gens ont besoin de l’antidote. Vous allez m’aidez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 26 Nov - 0:19

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /13h45]


La panique apparu dans les yeux du muet. Erika saisit immédiatement son arme et la leva en direction de la doctoresse mais la main de Zachary se posa sur son poignet et l’obligea à l’abaisser.
Pour la première fois depuis qu’il la connaissait il cru lire une pleine émotion traverser son visage, fugace mais rien réel bien plus que les quelques sourires dont elle les honorait parfois. Il regarda avec étonnement la larme qui roulait sur sa joue, seul preuve qu’il ne venait pas de rêver.

Erika, regarde moi, regarde moi !

les prunelles vertes se posèrent enfin sur lui. Le pouls de l'homme s’accéléra un peu.

Laisse moi gérer ça, d’accord ?

Sans attendre de réponse, il fit brusquement volte face et plaqua le docteur Robb avec violence contre la porte derrière laquelle se remirent à hurler les singes Rhésus. Sa tête huerta violemment la paroi et elle laissa échapper un gémissement.
Il sentit le corps de la femme en blouse blanche tremblé sous sa main qui lui appuyait la gorge avec force.

Écoute moi attentivement. 24 heures, c’est le temps que tu as pour trouver l'antidote sinon je prendrais un immense plaisir à te trouer le crâne. Ne t’imagine pas que ce que tu as fait à Abel te donne un quelconque pouvoir sur nous. Nous ne le laisserons pas devenir un monstre et il le sait, toi en revanche, l’as tu bien compris ?

Une journée ? C’est impossible.

Alors tu es une morte en sursis.


Erika dépassa Abel, blême, pour s'arrêter face à elle prêt de Phantom. Elle croisa les bras sur son torse.

Si j’étais toi, je ne perdrais pas de temps….

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /14h00]

Assis dans le bureau, Zach ne quittait pas le laboratoire des yeux derrière la paroi de verre. Il laissait ses yeux aller et venir entre Erika et Abel, assis sur un lit médical un peu plus loin. Incroyablement serein ce dernier observait les manipulations des deux femmes.

Prenez la pipette, là, et verser une goutte dans chaque tube à essai.

Tiger s'exécuta après avoir passé ses doigts sur le trou qu’avait laissé la prise de sang au creux de son bras.

Qui est il pour vous ?

Erika releva les yeux vers la docteur Robb.

Abel ? Zachari ?

Elle se tourna vers Zachari. Le brun, les pieds croisé sur le bureau tira une nouvelle bouffé de tabac, jetant un regard sombre vers la médecin.

C’est un de mes hommes.

Un de vos hommes ? Il a bien dix ans de plus que vous…

16 ans et trois mois.

Vous n’allez me faire croire que vous dirigez un type de cette trempe, il y a forcément autre chose ajouta elle en se penchant au dessus d’un microscope de toute dernière génération aux couleurs de Sunny Health.

Vos questions ont un quelconque rapport avec l’antidote ?

La médecin releva nez du matériel et lui sourit, amusé.

Non aucun.

Alors remettez vous au travail, le temps s’écoule.

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /19H30]

Erika termina d’enfiler sa paire de gant, remonta son masque sur son nez et rejoint Abel. Elle posa le plateau de nourriture sur le lit ou il se tenait toujours assis. Son calme était presque effrayant, il transpirait la résignation.

Tu ne vas pas mourir.

Tu fais confiance à cette Docteur Robb ?

Oui. Je crois qu’elle veut l’antidote. Sûrement pour le vendre à prix d’or en même temps que le virus.  Elle sait que sans nous elle ne sortira pas d’ici signa Tiger, pour être certaine de garder cette conversation privée.

Merci Erika.

Pourquoi ?

Quand j’ai du choisir ce jour là, entre le couloir de gauche et celui de droite. Quand ce simple choix, le mien, a coûté la vie à toute mon unité j’ai cru que je ne sourirais plus jamais, puis j'ai vécu avec vous.

La jeune femme se releva d’un bond, retira son masque et déposa un baiser sur le front de son ami, le visage irrémédiablement neutre.

Tu as perdues la tête putain !

J’espère un jour entendre le son ta voix.

Sans regarder le brun s’énerver dans son dos elle quitta le laboratoire.

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 08/08/2945 /22h00]

Comment va t’il ? interrogea Phantom sans se relever du brancard ou il était allongé, en entendant la porte s’ouvrir.

Il commence à avoir de la fièvre, son humeur change également. Le virus se développe normalement.

Bandant les abdominaux l’ancien soldat se redressa et s’assis au bord du lit.
Il attrapa la blouse blanche qu’Erica, endormi, avait posé sur elle et la remonta un peu plus sur ses épaules.

Elle est un peu comme votre petite sœur n’est ce pas ? Vous n’avez pas de famille je me trompe ?

Occupez vous de trouver une solution à votre problème au lieu de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas. Vous ne savez rien d’elle, d’Abel ou de moi même et vous êtes peut être une brillante scientifique, peut être pas. En tout cas vous n’êtes pas en mesure de nous cerner. Le brun se rallongea, les mains sous la tête et ferma les yeux.

Ce n'est pas comme ça qu'elle vous perçoit, ses yeux ne mentent pas.

Il entendit le docteur Robb refermer la porte et la lumière du laboratoire ne s'éteignit pas de la nuit, le laissant ressasser ses dernières paroles.

[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 09/08/2945 /10h43]

Le Docteur Robb s’approcha d’un troisième singe après lui avoir inoculé un lourd tranquillisant et lui injecta ce qu’elle espérait être l'antidote.
Erika avait du réaliser une ponction lombaire pour la première fois plus tôt dans la matinée. Elle n’avait éprouvé aucun plaisir ni aucun intérêt dans cet acte médical et elle espérait de tout son cœur ne pas l’avoir fait pour rien.

Tous attendaient avec une impatience plus ou moins visible les résultats de la prise de sang du premier macaque. Erika commençait à se sentir moins bien.

Il trottinèrent plus qu’il ne marchèrent dans le couloir jusqu’au laboratoire.

Rien.

Quoi rien ?

Plus de trace du virus.

Vous êtes certaine qu’il ne peut pas revenir ?

Les tests de moelles sont fiables, les chances que l’antidote ne soit pas efficace sont nulles.

Elle tourna sur son siège pour leurs faire face.

Nous avons réussis. conclu la médecin avec excitation.

Vous aurez réussi quand Abel et moi même seront débarrassé du virus. Il vous reste deux heures.


[Système SOL / La Terre / Jungle Amazonienne / 09/08/2945 /12H10]

Abel était encore faible, mais il reprenait doucement du poil de la bête. Le docteur lui tendit une boisson hyper énergétique et une barre chocolaté.

Voila comment les choses vont se passer. Nous allons partir, n’essayez pas de nous rejouer un sale tour. Phantom n’est pas du genre à plaisanter. Nous n’avons pas assez de place pour venir en aide à ceux qui se trouvent en bas, ceux que vous avez condamné. Nous n’allons pas attendre que vous ayez assez de vaccins pour les traiter tous. Soit vous partez avec nous, soit vous rester ici.

Elle jetta un oeil à son mobiglass.

10 minutes, c’est le temps que nous vous laissons avant de quitter cet endroit.

Je vais descendre les données et les échantillons dans la zone de quarantaine, je vous retrouve dès que j’en ai terminé.

Les choses ne se passèrent pas comme Erika l’avait espéré, Abel n’entendit pas les contaminé à l’étage supérieur et ils ne les attaquèrent pas, ne leurs donnant pas la chance de les éliminer.

Je n’ai plus le choix songea Tiger

Phantom s’approcha du panneau de contrôle de la porte et la déverrouilla.

Il sortit le premier, suivit d’Abel, de Tiger et de la médecin.

Avec dextérité, Erika libéra doucement son arme et se tourna, tirant à bout portant dans la tête de la médecin qui s’écroula, une expression de surprise à jamais gravé sur le visage.

Erika ?!! Abel regarda le cadavre, puis la jeune femme. Il se pencha finalement au dessus du corps pour fermer ses paupières.
Sans s'en préoccuper, la jeune fille se tourna vers Zachary.

Tu as ce que je t’ai demandé Phantom ?

Oui chef.

Alors fait ce qu’il faut.

A l’orée de la jungle, les trois mercenaires contemplèrent le bâtiment, le sniper pianota sur son boitier noir. Ils écoutèrent la voix aux accents métalliques raisonner pour la dernière fois avant de s’enfoncer à travers la végétation.

Protocole d'autodestruction d’urgence activé.

La sirène qu’ils avaient entendus la dernière fois, s’éleva à nouveau dans l'immensité de l’Amazonie.

Autodestruction dans : 5, 4…zero.

[Système Goss / Cassel/ Lilith Night Club / 10/08/2945/ 21h00]

Erika se présenta une fois de plus seule aux portes du Lilith Night Club. Elle avait prévenue de son arrivé par message la veille. La jeune femme était parfaitement à l’heure. Elle plongea aussitôt son regard dans celui de la chienne de garde aux cheveux bleus.

Bonsoir, votre capitaine Strinker m’attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mar 1 Déc - 21:41

Eve observa la jeune femme qui se présentait à nouveau devant la porte principale du Club  s'approcha d'elle et esquissa un sourire en entendant «  votre Capitaine ».

Bonsoir ! La patronne nous a prévenu de votre arrivée …
Elle a demandée que vous soyez escortée jusqu'à un salon privé en attendant son retour.


La blunette invita Tiger à entrer dans le Club et la devança pour la mener jusqu'à un salon privé ou une serveuse les attendait pour veiller à tout les besoins de l'invité de la Matriarche.
Eve consulta son Mobi  s'approcha de la sortie et dit avant de sortir :


La Capitaine ne devrait pas tarder, son vaisseau vient de se poser sur le spatiaux port …
Commandez ce qu'il vous plaira au près de votre hôtesse en attendant... Vous êtes son invitée !  


[Un peu plus tard ]


Elle est arrivée ?


Oui Capitaine !


Très bien qu'on ne nous dérange pas Eve, tu m'as bien comprise ?


Cinq sur cinq Patronne !


Kassy qui revenait de sa propriété sur Noble, semblait reposée et entra donc dans le salon habillée d'une robe de cuir rouge très moulante.
Elle s’arrêta devant son invitée et fit signe à la serveuse de sortir d'un signe de la main et d'un sourire.


Ce sera tout merci ma belle ...


La matriarche attendit que la jeune femme soit sorti et s'assit sur le sofa en face d'Erika en croisant les jambes.

Je vois que vous tenez paroles Tiger ! Cinq jours pas un de plus … Je suis agréablement surprise.
Mais ce qui m'a le plus surpris c'est cela !


Kassy tapota son mobiglass et sur les écrans de la pièce s’affichèrent des News et flashs spéciaux qui parlaient d'une explosion et d'un incendie inexpliqué dans la réserve Amazonienne.

Vous en avez sûrement entendu parlé Non ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mar 1 Déc - 22:18

Le fait de ne pas être fouillé une nouvelle fois à la porte du club poussa Erika à déloger volontairement son couteau de sa poche et à le tendre à la garde.

Une fois dans le salon, elle commanda un whisky qu'elle avait à peine entamé quand la patronne entra. La voir sobre et à son avantage rassura la jeune fille. Elle savait pour être observatrice, qu'une fois apprêté, correctement apprêté était en pleine possession de ses moyens. Pour sa part, être invisible était vitale. Elle portait un jean moulant quelconque, ses botes marrons légèrement élimés, un chemisier noire et elle avait posé prêt d'elle un manteau d'homme. Erika avait sans mal reconnu l'odeur du parfum de Phantom quand elle l'avait attrapé au vol avant de partir.

La conversation qui allait se dérouler ce soir dans ce salon chic n'avait rien de conventionnel et pouvait tourner au vinaigre. Parler à quelqu'un en état de dialoguer correctement était un bon point.

Erika se contenta d'un signe de tête pour saluer la femme d'age mur qui lui faisait à présent face sur le divan ou elle était, il faut l'avouer, très confortablement installé.

Les dernières paroles de la matriarche auraient provoqué une réaction chez n'importe qui, ne serait ce qu'un battement de cil, mais Erika n'était pas comme tout le monde, elle ne l'était plus depuis ce jour ou sa main d'enfant avait égorgé son père.

Je ne sais pas quelle genre de personne vous êtes, capitaine Strinker, je sais seulement quel genre de personne je suis. Peut être connaissez vous les...effets de la toxine que vous m'avez demandé de ramener ici, peut être pas. J'ai tendance à pencher pour la seconde option.

J'ai récupéré ce que vous m'avez demandé. Mais je ne vous le donnerais pas.

Elle marqua une pause le temps d'avaler une gorgée d'alcool.

Je vous ais dors et déjà remboursé l'avance que vous m'aviez versé. Quand à la toxine et son..antidote, ils sont en ma possession mais vous ne les trouverez jamais. Quelque soit l'espion que vous enverriez. La raison est la suivante.

La jeune fille appuya sur son mobiglass faisant sonner celui de la belle femme qui lui faisait face.
Une vidéo enregistré par le docteur Robb se mit en route, montrant le premier "infecté". Cette dernière l'accéléra pour montre toutes les étapes de la maladie à la matriarche.

Je vous ais également envoyé l'intégralité des dossiers des médecins qui travaillaient dans la base secrète pour le compte de l'armée. Celle là même que j'ai détruite, elle, les contaminés et surtout les Dendrobates, définitivement.  

Vous êtes en mesure de comprendre ce qui c'est joué là, le rôle de chacun, y compris le notre.
Pour la première fois notre réussite est finalement notre échec volontaire. Le premier.


Erika termina son verre cul sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 3 Déc - 8:37

La Matriarche écouta la plaidoirie d'Erika avec un certain intérêt, la laissant expliquer leurs périple, preuve à l'appuie.
Kassy examina les données sur son mobiglass, s’arrêtant sur quelques nom avec intérêt et passant les autres rapidement.
Elle attrapa un stim et l'alluma avant de tirer une très longue taffe et expira tout aussi longuement la fumée en regardant la jeune femme silencieusement.


Soudain Naele finit par rompre son silence et répondit enfin aux questions de Tiger  


Je connais très bien les effets du poison sécrété par cette grenouille mais j'avoue que mes desseins étaient en effet bien moins dangereux que ceux de ces scientifiques.


Kassy tira une nouvelle fois sur sa Stim longuement, les yeux rivés sur son invitée.


Je comprends donc tout à fait le choix qui c'est présenté a vous et je pense honnêtement que j'aurais sûrement fait le même.
J'avoue que j’étais à mille lieu d'imaginer ce qui pouvait se tramer la bas …


La matriarche écrasa le stim dans un grand cendrier sur la table et se releva pour faire quelque pas avec une sensualité certaine vers le petit bar du salon privé.
Elle se servit un verre de vin et le porta à ses lèvres avant de se retourner vers Erika.


Ce que je ne comprends pas en revanche... C'est d'une part que vous êtes revenu ici !
Et que vous puissiez penser que je vais vous laissez en possession d'une telle substance !


Buvant une nouvelle gorgée de vin, la matriarche scrutait le moindre mouvement de Tiger et reprit


Qu'est ce que je vais pouvoir faire de vous et de votre équipage


Soudain le MobiGlass de Tiger s'activa, c’était phantom qui la prévenait que l'advocacy débarquait en force sur la piste ou son vaisseau était posé.
Kassy ecouta la courte conversation et laissa échapper un sourire amusé.


On dirait que vous avez quelques soucis Tiger ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 3 Déc - 12:29

Toujours sagement assise, Erika écouta la réponse de Kassy à ses explications et ses menaces, sereine. La seule réaction laissant soudain entrevoir son humanité fut quand Phantom la contacta.

Phantom de Tiger, demande autorisation de communiquer maintenant. C’est urgent.  

Les beaux yeux verts de la jeune fille au visage quelconque plongèrent dans ceux de la matriarche des Demon’s Sisters à peine plus de quelques secondes. Elle prit une décision.

Parle librement.

Quelqu’un nous a doublé. Notre employeur, ou un ennemi à elle. Je n’ai rien laissé au hasard.

Tu n’as pas besoin de le préciser.

Quoiqu’il en soit...l’Advocacy débarque, ils sont juste là… Tu as cinq minutes pour nous rejoindre, je ne pourrais pas les retenir plus longtemps sans compromettre l’intégrité du vaisseau et notre sécurité.

Le paquet ?

RAS,

Tu sais ce qu’il te reste à faire.

Pas sans toi.

Un éclair d’agacement traversa les yeux vides de la jeune mercenaire.

C’est un ordre.

Tiger…

Vous décollez, maintenant. Bien reçu ?

Erika attends t'es pas séri…

Exécution !

La voix soudain brisé du mercenaire coupa la conversation.

Bien reçu…Fin de transmission.

Erika reporta son attention sur la femme fatale qui lui faisait face. Elle avala une gorgée d’alcool, les yeux clos, un peu trop longuement pour masquer complètement son inquiétude. Sans en avoir conscience elle laissa sa main se poser sur la veste de Phantom. Il n'allait pas lui obéir...

J’ai effectivement un soucis, mais on dirait bien que vous aussi, Matriarche. Si Silent meurt vous ne reverrez jamais la toxine, ni l’antidote.

Elle se pencha en avant, plongeant de nouveau son regard dans celui de son interlocutrice.

Votre but est le même que le mien, je me plais à le croire. Tirez nous d’affaire et nous détruirons la toxine, l’antidote, et les données compromettantes, ensemble. Autrement, nous perdons, toutes les deux.


Elle enfila son blouson et attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 3 Déc - 23:08

Kassy se mit a rire en entendant la dernière phrase de la gamine et reposa son verre sur la table basse avant de dire d'un ton froid :

Mon But ? Tu ne connais rien de mon but gamine !
Quand à venir à ton aide ! Pourquoi ferai je une telle chose ?
Je pourrai très bien te laisser te débrouiller avec cette toxine, l'advocacy  et continuer mes affaires comme si de rien était …


La brune se leva et se dirigea vers Tiger pour s’arrêter juste devant elle.


Tu as de la chance ce soir, je me sens d'humeur conciliante...
Je vais donc t'aider à sortir ton équipage de ce merdier !
Mais saches que tu vas m’être redevable Tiger que tu le veuilles ou non …


La matriarche tapota son mobiglass et quelques secondes plus tard , Eve fit son entrée dans le salon.

La navette nous attend près du Club Capitaine !


Kassy passa donc devant Erika et se dirigea vers le véhicule qui allait les mener à la zone ou était posé le vaisseau de Tiger.
Une fois à l’intérieur, la garde prit le volant et démarra rapidement,zieutant avec intérêt dans le rétro Naele qui profitait du trajet pour changer de vêtement, se déshabillant sans aucune pudeur devant son invitée. Elle enfila donc l'une de ses tenues de cuir noir qu'elle avait laisser dans le véhicule pour ne pas être prise au dépourvue.
Soudain Eve annonça leurs arrivée :


On y est ! Que voulez vous qu'on fasse Capitaine ?


Approche toi doucement qu'on voient ce qui se passe la bas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Ven 4 Déc - 11:48

Erika avait écouté la capitaine Strinker avec un intérêt polit, seul le résultat l'intéressait, tirer Phantom et Silent de ce merdier s’il ne l’avait pas déjà fait eux mêmes.

Une fois dans la navette, Erika posa à nouveau la veste de Phantom sur le siège prêt d’elle et contempla l’extérieur.  Ses yeux se posèrent un instant sur ceux de la garde qui se rinçait l’oeil allègrement. Elle comprit mieux la petite “fouille” à laquelle elle avait eu droit.

Quand le véhicule arriva à rythme lent prêt de la piste comme l’avait ordonné la matriarche, Erika se figea soudain. Elle devait avoir rêvé. Ses doigts serrèrent un instant la poignet et sans prévenir, elle l’ouvrit, sautant prestement à l’extérieur.  

Elle se mêla à la foule de curieux et ses peurs furent confirmés quand elle vit un ambulancier refermé un sac mortuaire. Trop tard pour qu’elle ne puisse voir son visage.
Il y avait beaucoup de sangs, pas que celui de cette victime. L’Advocacy fouillait le vaisseau, mais bien évidemment il n’y avait rien à trouver. Si ce n’est 3 cartes d’identité factice et un vaisseau volé.

Elle analysa la foule, les gestes de l’Advocacy, ils étaient nerveux, agacé. Une pointe d’espoir dénoua un peu la boule qui se formait dans son ventre.

Un seul sac, Erika, reprend toi…

Elle recula doucement et s’appuya sur le premier mur venu, prêt d’une ruelle. Ce n’était pas le moment de les contacter sur leurs moblglass. Ses mains tremblaient. Elle pensa immédiatement à Abel mais quand ses pensées se tournèrent vers Phantom, la tête lui tourna et elle sentit les larmes lui monter aux yeux, mais elle les refoula sans difficultés.

Tiger reconnu les deux Demon’s sisters qui avançaient dans sa direction. Elle commençait déjà à réfléchir au meilleur moyen de les chercher et s'apprêtait à leurs dire quelque chose quand elle arrivèrent à sa hauteur, mais un craquement prêt d’elle réveilla immédiatement ses instincts et sa lame s'arrêta à hauteur de gorge. Quelqu’un avait voulu la surprendre et elle n’aimais pas ça, encore moins maintenant.

Elle plaqua l’individu contre le mur de la ruelle et plissa les yeux pour distinguer les formes de son visage.

Tu es vivant.

Elle se serait collé une baffe, sa voix tremblait. Elle abaissa aussitôt son couteau mais resta contre lui quelques secondes avant de s’écarter rapidement et de reprendre son attitude habituelle. Elle crut sentir son effleurement contre sa hanche.

Ouais gamine, Silent aussi. On est partit, comme tu l'as ordonné.

Des bruits de pas se firent entendre derrière elle et Abel lui posa la main sur l’épaule en souriant.

Tu m’as obéis ? s’étonna Tiger en reportant son attention sur Zach.

Il resta appuyé contre le mur et croisa les bras. Il se contenta d’un hochement de tête. Elle ressentit une intense fierté et son respect pour ses hommes ne fit qu’augmenter encore un peu plus.

Qui sont elles ?

Notre employeur et une membre de sa garde.

J’en déduis qu’elles ne nous ont pas trahis termina de signer le muet.

Non Silent, elles n’y sont pour rien, j’y mettrais ma main à couper.

Elle fixa les deux femmes un instant.

Phantom se redressa pour leurs faire face, il semblait fatigué.

Depuis quand tu fais confiance si facilement ?

Tu n’as jamais eu à déploré mes choix Phantom. En l'occurrence si elles sont venues c’est pour nous tirer de là, peu m’importe que ce soit ou non intéressé.

Les trois mercenaires n’étaient pas idiot, elle n’avait rien à gagner à les aider.  

Il acquiesça de la tête une fois de plus et s’inclina légèrement devant les deux femmes. Ses yeux s'arrêtèrent un instant sur la matriarche, c’était une belle femme. Pis il reporta instinctivement son attention sur Tiger.

Abel s’approcha pour faire face à tout le monde, son visage doux soudain éclairé par les lumières de la ville.

On ne devrait pas traîner ici trop longtemps, ils ont vus nos visages. Bientôt ils vont commencer à fouiller les rues.

Erika répéta ce que venait de dire Abel et attendit la réaction de la matriarche quand soudain un bruit très léger attira son attention. Du sang s’écoulait le long de la chemise de Phantom et tombait rapidement sur le sol.

Tu es blessé ! Vous n’auriez pas du m’attendre bon sang, Phantom tu connais la règle !

C’est rien.

Il a prit une bastos…

Elle n’a pas touché d’organes vitaux.

La balle est ressortit.

Erika lui écarta les bras de force et jeta un œil à la plaie sur son flanc qu’il compressait sous un tee shirt roulé en boules.

Tiger s'avança vers la matriarche.

Je ne vais pas me cacher, je ferais en sorte que vous puissiez me retrouver et obtenir ce que vous voulez. Mais je n’ai plus le temps. Nous devons disparaître.
Cherchez du coté de Correl III…


Tiger espérait en réalité que la femme d'âge mur les retienne et prenne en charge Phantom mais le montrer aurait été une erreur. En tout cas, elle avait beau être sure de ses impression la concernant, ce n'était pas le moment qu’elles ne leurs jouent un mauvais tours...
Ils s'en sortiraient, mais ils attireraient bien trop l'attention...

Abel sortit une arme de poing et la tendit à Erika qui la rangea aussitôt.

Faites que je ne me sois pas trompé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mer 9 Mar - 21:15

Kassy observa l’échange entre Erika et le reste de son équipage, l'homme semblait compter énormément pour la jeune femme. La matriarche n'en doutait pas une seconde et elle calcula rapidement les avantages gagnés si elle le tirait de la.
Tiger lui serai redevable et cela pourrai servir le moment venu ! La matriarche s'avança donc et prit la parole.


Personne n'ira nul part ! Vous allez nous suivre et toi …


S'adressant à l'homme blessé avec une voix dénuée de toute compassion


Continue à appuyer fortement sur la plaie et serre des dents ...


On les envoie sur le rocher Capitaine ?


Oui Tempest ! Préviens le New Revenge qu'on décolle rapidement


La garde s’exécuta immédiatement, les deux demons Sisters passèrent devant et menèrent sans se faire remarquer le petit groupe jusqu’a la piste du Carrack de Kassy.
Devant un agent de l'Advocassy filtrait l'acces et Strinker fit signe au groupe de stopper. Elle s'avança seule vers l'homme et entama une discutions tapotant à plusieurs reprise son mobiglass.
Après quelques minutes qui paraissaient interminable, Naele fit signe aux autres de la rejoindre après le départs de l'agent.

A bord du majestueux vaisseau, l'équipage s'activait au décollage, Max gérait l’ingénierie pendant que Barnette en compagnie Lirielle préparait la manœuvre.  

Naele fit monter à bord le groupe après leur avoir expressément demandé de se délester de leurs armes et se dirigea vers son fauteuil de Capitaine ou elle s'assit avec un certains plaisir.


Bonsoir les filles !
On fera les présentation plus tard … Barnette tu prends les Commandes !
J'entre les coordonnés du Rocher, nous partons sur le champs.


Puis se tournant vers sa jeune second un instant .

Lirielle regarde ce que tu peux faire pour la blessure de notre ami ici présent en attendant qu'on arrive à l'infirmerie de Charon !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mer 9 Mar - 21:31

Erika avait réussi sans coup. Il aurait été peu probable que la matriarche les laisse filer. Mais peu probable ne voulait pas dire sure !
La jeune femme n'aimait pas jouer avec les probabilités mais la vie ne leurs laissait parfois pas le choix. Elle était consciente d'avoir prit des risques, mais ça aussi s'avérait parfois nécessaire.

Abel s'était approché pour s'occuper du type de l'Advocacy mais elle l'avait retenu. Ces femmes n'étaient pas difficile à cerner, elle collait en tout point à ce qu'elle en avait entendu dire.

Elle communiqua quelques mots à ses hommes en langage des signes et tout trois restèrent silencieux jusqu'à ce qu'une jeune femme blonde s'approche de Zach une fois à bord d'un vaisseau, probablement celui de leur "hôte".

Contrairement aux autres femmes qu'elle avait rencontré jusqu'à présent, cette jeune femme lui paru plus difficile à cerner. Elle semblait forte et fragile, sure d'elle mais réservé, elle n'avait pas l'assurance de ces consœurs. Une nouvelle probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirielle

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 31
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Mer 9 Mar - 22:10

Obéissant à l'ordre de sa capitaine, Lirielle s’avança aussitôt vers l'homme blessé.

Bonjour, je vais regarder ça.

Lirielle ? Je m'appele Zachari. Merci de ton aide.

Tandis qu'il lui parlait l'homme perdait de plus en plus des couleurs. Hormis ça, rien ne trahissait sa douleur ou sa faiblesse.

Enchanté Zachari...Tu es entre de bonnes mains, je suis médecin.

La blonde écarta le tee shirt maculé de sang que l'homme tenait dans sa main pour jeter un œil à la plaie. On lui avait tiré dans le dos, à longue distance. Heureusement de petit calibre et la balle n'avait pas causé trop de dégâts trop important.

La jeune femme se leva et fit signe à l'autre homme de l'aider à le transporter pour l'allonger.

S'il te plait ?

Abel, répondit Erika à sa place en s'approchant. Il est muet.

L'air professionnel de la blonde ne laissait entrevoir aucun diagnostic et Silent commençait sérieusement à s’inquiéter...  

Abel, appuie sur ce pansement, ici, ne cesse sous aucun prétexte.

La blonde s’avança de Kassy et lui murmura :

Il va probablement tenir le coup jusqu'à ce qu'on arrive au Rocher. Une fois là bas il faudra que je le transfuse en urgence.

Puis la jeune femme, curieuse de la situation, s'assit à coté de sa capitaine. Elle s'inquiétait pour elle mais la situation semblait l'occuper suffisamment pour qu'elle se reprenne. Ses trois là tombaient à point nommé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/lirielle/
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 18:43

Kassy écouta attentivement le rapport de Lirielle et jeta un fugace coup d’œil au blessé !

Il tiendra oui … il a pas le choix de toute façon !
Le ramener au club aurait été trop risqué et les hôpitaux de Cassel vont être surveillés un moment.
J'ai déjà du faire des pieds et des mains pour pouvoir décoller sans être contrôlé …
J’espère juste qu'il va pas me foutre du sang partout !


Le  voyage vers la base des sisters ce passa sans embûche et la capitaine demanda l'autorisation d’atterrir quand le rocher se dessina devant le New Revenge.


Le New Revenge pour le Rocher !
Vaisseau en phase d'approche ! Ouvrez les portes du hangar …


Comme à son habitude c'est le son de la voix de la jeune Jaïa qui résonna dans les hauts parleurs.

New Revenge ici le Rocher !
Vous pouvez continuer ! votre piste est  dégagée
Bienvenue Capitaine


Le vaisseau fit ses dernières manœuvres d'approche sous le doigté expérimenté de Barnette et se posa donc sur la piste principale réservé à la matriarche.
Les moteur coupés, l'équipage et leurs invités sortirent du Carrack et prirent la direction de l'infirmerie.
Lirielle qui soutenait son patient entra dans l'infirmerie avec lui sans se retourner afin de rejoindre l’infirmière de garde.
Au moment ou la porte de referma sur eux, Kassy stoppa de la voix  Tiger dans son élan et Eve se mit devant les portes pour l’empêcher d'entrer.


Stop ma belle , laissez les faire leurs travail !
Ton petit ami est entre de bonne main, je te l'assure.


Kassy lâcha un petit sourire amusé et reprit doucement


Vous êtes en sécurité ici mais je ne suis pas du genre à faire des choses gratuitement …
Tu t'en doute sûrement gamine ?


La matriarche lui tourna lentement le dos et les invita à rejoindre la cafeteria

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 19:19

Quand Erika et Abel s’apprêtèrent à suivre Zach, la matriarche des Demon's Sisters les en empêcha.

L'attitude d'Eve agaça légérement Erika, Silent, lui, péta les plombs. Il se mit à signer à une telle vitesse que Tiger perdit le fil pour la première fois depuis qu'elle le connaissait. Il avait faillit mourir quelque jours plus tôt sans aucune réaction excessive, mais perdre Phantom était invivable, pour lui comme pour elle.

Ma belle ? Petit ami ? C'est quoi ses conneries ? Tu vas l'empécher de nous laisser voir Phan...

Elle le saisit fermement par le col de sa chemise et plongea son regard froid dans le sien avant de lui chuchoter à l'oreille :

Tu te calmes et tu me fais confiance. C'est leurs façon de faire Silent, elles se la racontent, elles n'auraient pas survécu jusqu'ici autrement. On a déjà eu cette conversation. Tu sais comment elles traitent les hommes alors ne fait rien d'inconsidéré, compris ?

Il lui en voulait d'avoir accorder sa confiance à ses femmes, c'était évident. Malgré tout Erika restait persuadé d'avoir eu raison. Du moins, tant que Silent et Phantom n'était pas face à elles...

Les magnifique yeux d'Abel se posèrent une dernière fois sur l'infirmerie et il acquiesça.

Parfait, on y va.

Sans un mot les deux mercenaires suivirent la patronne. Erika ne répondit pas jusqu'à avoir prit place à l'une des table de la cafétéria. Abel l'imita, tout comme elle ses yeux avait fait le tour de tout armes potentiels et de tout moyens d'évacuer.

Il est évident que vous ne faites rien gratuitement, tout comme nous et je vous suis redevable. Mon mercenaire n'aurait probablement pas survécu jusqu'à Correl. Vous aurez ce que vous souhaitez. Tout, sauf les informations dangereuses sur la toxine. Je refuse de revoir un jour ce à quoi j'ai assisté en Amazonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 20:56

Kassy rentra dans le réfectoire et les personnes présentes se levèrent afin de faire de la place à la matriarche et ses invités.
Les cerbères présents saluèrent Kassy avec respect et sortirent sans demander leurs restes sachant combien celle ci pouvait être imprévisible.
Elle s'installa à une table et invita Tiger à s’asseoir en face d'elle d'un geste de la main.


Les filles veuillez servir nos invités et leur donner à manger !


Ses yeux était posé sur la jeune femme avec intérêt, cherchant à la sonder davantage mais celle ci était vraiment difficile à cerner.

Soyons clair ! Je me fiche éperdument de votre toxine …
Ce que je veux, c'est vous !


La matriarche laissa un moment de silence passer pour voir la réaction de la mercenaire avant de reprendre.

Vous pourrez détruire votre échantillon et les recherches qui vont avec mais je vais vous faire une proposition que je ne fais qu'une seule fois …
Vous m'avez prouvé votre valeur et je recherche toujours des femmes capable de rejoindre notre cause .
La quelle me dira tu ! Celle du pouvoir et de l'argent bien-sur …
Toi et ton équipe êtes de remarquable mercenaire mais vous êtes sous employez .
Tu peux continuer à vivre de tes petits boulots merdique qui vous rapportent a peine de quoi vous fringuer correctement.
Ou bien tu acceptes ma proposition et vous rejoignez notre bande !


Kassy s'étira un moment et regarda le reste de l’équipage de Tiger qui les fixait surpris de la proposition.


Vous pourrez continuer vos activités mais elle devront passer après l’intérêt commun.
Quand penses tu gamine ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Erika

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/11/2015

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 21:30

Erika s'installa un peu plus confortablement et porta son verre à sa bouche.

Erika, je ne suis pas sur que Phantom soit prêt à se faire traiter comme un moins que rien, tout comme moi...On n'est pas des gentils toutous comme ses types, à se lécher les babines devant les femmes comme devant un bout de bacon, tu le sais très bien...

La jeune femme au visage quelconque fixa le soldat pour l'écouter et quand il reposa sagement les mains sur la table elle se tourna vers la matriarche :

La décision finale m'appartient, mais je ne peut décider sans l'avis de mes hommes. Phantom n'est pas en état de donner son assentiment. Dès qu'il se réveille nous parlerons.

L'affirmer augmentait son sentiment que Zach allait bien, après tout Abel leurs avaient toujours porté bonheur.

Si je m'habille de la sorte c'est pour passer inaperçu, j'aime qu'on ne me remarque pas, ça à toujours joué à mon avantage. Toutefois, je sens que les missions des Demon's Sisters pourrait nous apporter l'adrénaline dont nous avons besoin au quotidien et des choses plus en adéquation avec nos...qualités.

Une seule chose me chagrine, la manière dont sont traités les hommes. Phantom et Silent son sous mes ordres et sous ma protection, ce sont de grands soldats. Rien de mal ne doit leurs arriver, violences physiques ou humiliation, volontairement, de votre part . C'est la seule chose qui pourrait me freiner, je ne travaille pas sans eux.

Si vous le permettez, nous souhaiterions rester ici le temps que Phantom se réveille et nous n'abuserons pas de votre patience, la réponse viendra sans tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naele

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 39
Localisation : Toujours à une distance de lame de tes roubignolles

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 22:58

La Matriarche se redressa quelques peu agacée et s'enfila son verre cul sec avant de se pencher vers la jeune femme.

Je hais les hommes en général gamine, c'est pas un secret ici ! Et je suis pas la seule dans ce cas mais …
Nos cerbères n'ont rien à craindre de nous , du moins tant qu'ils obéissent aux règles de la bande.
Ils sont triés sur le volet, appréciés par de nombreuses sœurs et je pourrais même dire que j'en apprécie certains !
Alors ne me parle pas de violence ou d'humilation à moins vraiment qu'ils ne le cherchent …


Kassy se leva et s'approcha de la porte avant de faire signe à Eve de la suivre et de se retourner une dernière fois vers ses invités avant de disparaître.

Vous etes mes invités jusqu'à demain ! Une fois votre amis en état … Il vous faudra choisir !
Partir ou rester pour de bon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/naele/
Lirielle

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 31
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   Jeu 10 Mar - 23:24

[Le rocher /11/08/2945/ 6h30]

Lirielle fut reveillé par l'infirmière de service, le fameux Zachari quittait le monde des rêves. La jeune femme qui avait dormit dans la salle de soin voisine se hâta de rejoindre l'homme.

Tu peux nous laisser, Clara, merci beaucoup.

L'infirmière quitta la pièce tandis que Lirielle faisait le tour des écrans de contrôle tout en saluant le sniper.

Bonjour Zachari, tu as repris des couleurs ! lui annonça la jeune femme avec un sourire.

Elle se pencha pour défaire le pansement et vérifier les points.

Vous avez du matériel de pointe...s'étonna l'homme en contemplant les fils.

Oui c'est vrai, mais j'aime travailler de mes mains répondit la jeune femme en secouant ses doigts tout en souriant.

Merci...

Ce n'est rien, c'est mon travail, tout du moins ça l'était...

Tu n'as pas perdu la main s'amusa le trentenaire.

Lirielle pouffa en remettant le pansement en place.

C'est comme le vélo, ça ne se s'oublie pas ! Tu devrais être sur pied d'ici ce soir.

D'un geste vif l'homme s'assit sur la table de soin comme s'y de rien n'était mais la blonde le repoussa fortement et il grimaça, s'avouant vaincu.

Ce soir !

Je dois retrouver mes compagnons.

Elle perçut l'inquiétude dans sa voix.

Je les ai fais prévenir. Ils arrivent. Reste tranquille, ils ne sont pas en danger.

Bientôt la porte de la salle de soin s'ouvrait sur la jeune femme à la chevelure chatain au reflet cuivré suivit de prêt par l'homme muet.

Kas...la matriarche m'a prévenue que vous aviez une décision à prendre, je vous laisse un moment pour y réfléchir. Essayez de le faire tenir en place !

La jeune femme quitta la pièce, refermant la porte derrière elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demons-sisters.jimdo.com/ressources/membres/lirielle/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Background - Erika Mollen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Background - Erika Mollen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» [RESOLU] Background selon le lieu et sauvegarde
» Background du LA géant
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» theme background mois de mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demon's Sisters :: La Zone RP :: Les Backgrounds Sisters-
Sauter vers: